Qu’est-ce qu’une boucle d’eau tempĂ©rĂ©e?

Une boucle d’eau tempĂ©rĂ©e est une canalisation en circuit fermĂ© contenant de l’eau douce Ă  tempĂ©rature moyenne et variable (de l’ordre de 12Âş Ă  25Âş) qui parcourt la ville en desservant des sous-stations pour soit:

La boucle d’eau n’est PAS l'Ă©quivalent Ă  grande Ă©chelle d’un chauffage central domestique: ce type de rĂ©seau existe depuis très longtemps partout dans le monde, on le dĂ©signe sous le vocable de rĂ©seau de chaleur. La tempĂ©rature de l’eau qui y circule peut ĂŞtre supĂ©rieure Ă  80Âş.

Une paire de tubes

Contrairement Ă  un rĂ©seau de chauffage central qui ne comporte qu’un seul tube arrivant au radiateur et un seul tube en repartant avec un sens de circulation de l’eau dĂ©fini Ă  la construction de l’installation, la boucle d’eau est une paire de tubes dans laquelle l’eau circule dans des directions opposĂ©es. C’est ce que l’on voit sur le schĂ©ma ci-dessous, avec des paires de tubes vertes pour le rĂ©seau existant et orange pour une des extensions projetĂ©es.

Il est ainsi possible de choisir, au niveau de chaque sous-station, l’eau qui va ĂŞtre utilisĂ©e pour chauffer ou rafraĂ®chir le bâtiment. En effet, l’eau de chacun des tubes est Ă  une tempĂ©rature diffĂ©rente en fonction des sous-stations qu’elle a prĂ©cĂ©demment alimentĂ©. Si on veut chauffer le bâtiment, on choisira de se brancher sur le tube contenant l’eau la plus chaude, et inversement si on veut rafraĂ®chir le bâtiment.

De la mĂŞme manière, on peut choisir dans quel tube renvoyer l’eau utilisĂ©e par la sous-station et dont la tempĂ©rature a Ă©tĂ© modifiĂ©e, selon les besoins des sous-stations suivantes. Mais selon la saison, les bâtiments sont chauffĂ©s ou rafraĂ®chis, et l’un peut ĂŞtre chauffĂ© pendant que l’autre juste Ă  cĂ´tĂ© est rafraĂ®chi…

Le choix des branchements se fait donc après Ă©tude des caractĂ©ristiques du rĂ©seau et du comportement des bâtiments liĂ©s aux sous-stations qui y sont rattachĂ©es. Pour prĂ©server la stabilitĂ© de fonctionnement du rĂ©seau, on ne change pas cela d’une heure Ă  l’autre, mais Ă©ventuellement lors de la construction d’extensions ou lors du raccordement de nouveaux bâtiments au rĂ©seau, si on y trouve un intĂ©rĂŞt. On peut ainsi arriver Ă  rĂ©cupĂ©rer de l'Ă©nergie thermique qui aurait autrement Ă©tĂ© perdue.

RĂ´le de la mer

Bien que ce ne soit pas très intuitif, la mer a exactement le mĂŞme comportement que les sous-stations sur l’eau de la boucle: elle refroidit ou rĂ©chauffe l’eau de la boucle mais en fonction de sa propre tempĂ©rature et non pas suite au fonctionnement de pompes Ă  chaleur. Le gigantisme de la mer par rapport aux bâtiments fait qu’il est possible de lui prendre ou de lui cĂ©der de la chaleur pour maintenir la boucle d’eau Ă  la tempĂ©rature adĂ©quate avec un impact totalement nĂ©gligeable sur sa propre tempĂ©rature et sur l’environnement.

La mer sert donc de source d'Ă©nergie gratuite qui Ă©quilibre la boucle d’eau:

Une dernière explication pour mieux comprendre…

Dans un idĂ©al impossible Ă  obtenir, si les besoins de chauffage de certains bâtiments Ă©taient exactement Ă©gaux aux besoins de rafraĂ®chissement des autres, 24h/24h et 7j/7j, l’eau douce de la boucle suffirait pour transfĂ©rer l'Ă©nergie thermique requise d’un bâtiment Ă  l’autre et le recours Ă  la mer pour de temps en temps Ă©quilibrer le système serait inutile.