Le recyclage d'Ă©nergie

L’utilisation d’une pompe Ă  chaleur pour chauffer un bâtiment “produit du froid” Ă  l’endroit d’oĂą la chaleur est “pompĂ©e” pour la mettre dans un bâtiment. De la mĂŞme manière on rafraĂ®chit un bâtiment en y “pompant” sa chaleur qu’il faut bien mettre quelque part, et ce quelque part va voir sa tempĂ©rature augmenter, fatalement… d’oĂą le jargon technique rĂ©cupĂ©ration de chaleur fatale pour dĂ©crire le processus de recyclage.

Nous savons que:

Et donc si la chaleur injectĂ©e dans l’eau du rĂ©seau par une sous-station qui rafraĂ®chit un bâtiment est rĂ©cupĂ©rĂ©e ne serait-ce qu’en partie par une autre sous-station qui chauffe un autre bâtiment, nous avons bien recyclĂ© cette Ă©nergie qui autrement aurait Ă©tĂ© perdue.

Le cas dĂ©crit ici est idĂ©al et ne se retrouve pas dans la rĂ©alitĂ©: on n’a jamais deux immeubles contigus avec le premier qui est chauffĂ© en mĂŞme temps que le second est rafraĂ®chi, dans les mĂŞmes proportions, jour et nuit, toute l’annĂ©e… Mais si on considère le rĂ©seau complet, avec de nombreux immeubles aux profils de consommation diffĂ©rents, on s’approche de ce cas de figure, et c’est tout l’intĂ©rĂŞt de ces installations.